La villa rouge

Editorial reviews

La villa rouge

Les chapitres sont très courts, parfois seulement deux ou trois pages, ce qui donne un rythme effréné à l'action. Les rebondissements, les fausses pistes sont nombreux même si certains, répétés, sont un peu inutiles et nuisent à maintenir le suspense.