Joyland

Editorial reviews

Joyland
Bible urbaine : Joyland (June 05, 2014)

Le mystère qui entoure le décès tragique de Linda Gray suffit pour faire naître une tension à l’intérieur de nous et donner l’envie de poursuivre la lecture du roman jusqu’au bout.

Nostalgie, insouciance, mélancolie, amitié, Stephen King renoue avec les ingrédients qui ont fait le succès de 22/11/63.

Pol'art noir : Joyland (May 04, 2014)

Stephen King est un narrateur doué. Il mène son récit sans coup férir, sans temps morts. Dès les premières pages on croit dur comme fer à son personnage au point de se demander s'il ne s'agit pas là d'une autobiographie.