911

Editorial reviews

911
Cunéipage : 911 (August 03, 2014)

Ca flingue, ce roman, c’est violent, et c’est cash, c’est sincère, ça concerne, on plonge dans les tours et détours des comportements, au coeur de la noirceur, et on doit faire des pauses, avaler, laisser reposer un peu. Remuant. Excellent.

Encore du noir : 911 (July 02, 2014)

911 est un roman poignant et fulgurant, par bien des aspects accablant, mais surtout un livre passionnant et qui à le grand mérite d’allier la forme choquante à un fond particulièrement pertinent par les questions qu’il pose sur la nature humaine et sa capacité à accepter et à supporter la souffrance – la sienne comme celle d’autrui.

911 est à la fois une chronique frénétique et une fiction sauvage, éprouvante, qu'on lit comme en apnée.

Au final, 911 est un très grand bouquin qui enrage, prend aux tripes, coupe le souffle, serre la gorge … Et arrive quand même à redonner un certain sourire. Putain de bouquin !

911 est de la race des romans qui vous mettent une bonne claque dans la tronche, vous remettent les idées en place et vous ôtent toute velléité d’auto apitoiement pour un petit moment, au moins le temps de la lecture d’un roman très bref de 200 pages mais intenses, intenses…

Shannon Burke s’interroge en fait sur les limites du détachement face à l’insoutenable. Feindre l’indifférence: un blindage essentiel dans un boulot comme celui-là, mais qui peut se révéler extrêmement dangereux quand la carapace finit par étouffer ce qu’elle devrait protéger. L’âme humaine commence alors à dérailler. Et quand plus rien n’a de sens, à quoi se raccrocher?

Action-Suspense : 911 (May 30, 2014)

Toute la dimension sociale du roman noir, dans cet univers vécu où règne l'incessante présence de la mort. C'est remarquable !

Chef-d'oeuvre noir, écrit sans pathos, sec, bouleversant, 911 se lit à bout de souffle.